Les pensées parallèles

Husserl et Freud

Aenishanslin, Jean-François

2019, 259 pages, 26 €

33,00 CHF
Réf.: 978-2-88901-121-6
En 1900, la phénoménologie et la psychanalyse faisaient simultanément irruption sur la scène intellectuelle. Pendant quarante ans, Husserl et Freud développèrent avec une égale persévérance les formes de pensée qu’ils avaient instaurées, laissant derrière eux deux œuvres considérables. Leurs derniers textes, qui analysaient la crise et le malaise affectant la culture occidentale, témoignaient alors semblablement d’une profonde inquiétude quant à l’avenir. Ils moururent tous deux, témoins des soubresauts liminaires de la Seconde Guerre mondiale et victimes des premières mesures antijuives du national-socialisme.

En 1900, la phénoménologie et la psychanalyse faisaient simultanément irruption sur la scène intellectuelle. Pendant quarante ans, Husserl et Freud développèrent avec une égale persévérance les formes de pensée qu’ils avaient instaurées, laissant derrière eux deux œuvres considérables. Leurs derniers textes, qui analysaient la crise et le malaise affectant la culture occidentale, témoignaient alors semblablement d’une profonde inquiétude quant à l’avenir. Ils moururent tous deux, témoins des soubresauts liminaires de la Seconde Guerre mondiale et victimes des premières mesures antijuives du national-socialisme.

Voisines malgré d’évidentes divergences, ces pensées parallèles semblaient devoir se rencontrer. Pourtant, lorsqu’il fut tenté, leur rapprochement demeura à chaque fois voué à l’échec, à la confusion ou à l’aporie. Loin de vouloir les faire converger, le présent ouvrage cherche au contraire à faire apparaître leurs singularités respectives. Il porte une attention particulière aux relations qu’on peut établir entre les textes publiés et les écrits de tous ordres qui reposent dans les archives. À leur croisement se laissent lire, à la fois, la pensée qui s’y exprime et la vie qui s’y joue. Le rapport de Husserl et de Freud à la religion, l’importance de leur rencontre avec Brentano ou la signification que revêtit pour eux la figure de Nietzsche se montrent alors sous un jour nouveau, tout comme certains motifs de provenance judaïque, que la phénoménologie dénie alors que la psychanalyse les assume et les intensifie.

Introduction

• L’archive et l’anecdote

I. Foi et savoir (après Hegel)

1. La fin du rêve et la tâche infinie 
2. Illusion terminée, fiction interminable

II. Ethique et logique (suivant Brentano)

3. L’autre généalogie de la morale
4. Évidence et jugement

III. La crise et le malaise (depuis Nietzsche)

5. Le tourment copernicien
6. Des illusions dans la culture

Conclusion

• L’incomparable

Abréviations bibliographiques