Contrer les violences dans le couple

Emergence et reconfigurations d'un problème public

Lieber, Marylène, Roca i Escoda, Marta, Delage, Pauline

2020, 205 pages, 23€

29,00 CHF
Réf.: 978-2-88901-154-4
Comment les violences dans le couple sont-elles devenues un objet de politiques publiques en Suisse ? Comment ce problème est-il aujourd’hui traité dans différents cantons ?

Comment les violences dans le couple sont-elles devenues un objet de politiques publiques en Suisse ? Comment ce problème est-il aujourd’hui traité dans différents cantons ? En se penchant sur les cas genevois, vaudois et zurichois, cet ouvrage montre comment la question a pu évoluer depuis les années 1970 : d’abord pensée en termes de violences conjugales ou de violences faites aux femmes, des termes et des politiques publiques portés par les associations, elle est aujourd’hui envisagée comme des « violences domestiques », une expression qui sous-tend un flou dans la manière de comprendre le rapport entre la violence et les inégalités sexuées. Sans occulter les particularités cantonales, l’ouvrage analyse la lutte contre ces violences, au fil de l’investissement d’acteurs et d’actrices issu·e·s des mondes militants ou institutionnels, mais aussi de la police ou de la santé.

 

Pauline Delage est sociologue, chargée de recherche au CNRS, elle est rattachée au CRESPPA-CSU. 
Marylène Lieber est sociologue, professeure en études genre à l’Université de Genève. 
Marta Roca i Escoda est sociologue, chercheuse au Centre en études genre de l’Université de Lausanne.


LUTTER CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

L’institutionnalisation de la lutte contre les violences envers les femmes
Trois cantons, trois réponses institutionnelles
Une enquête sociohistorique pour saisir les processus de prise en charge du problème
Plan de l’ouvrage


PARTIE 1. LES VIOLENCES DANS LE COUPLE EN SUISSE UN PROBLÈME FÉMINISTE ?

1. LA LUTTE CONTRE LA VIOLENCE COMME PRODUIT DES FÉMINISMES À GENÈVE ET À ZURICH

Des mouvements des femmes aux associations spécialisées à Genève
Solidarité femmes en détresse : un espace féministe pour les femmes victimes de violences dans le couple
De l’affaire des viols de Pré-Naville à Viol-Secours : la lutte contre les violences sexuelles à Genève
Associations féministes à Zurich : accompagner les femmes et visibiliser les violences
Des associations féministes centrées sur les femmes
De Zurich à Winterthour, l’engagement féministe contre les violences
Traiter les hommes auteurs dans une perspective féministe

2. UN MAILLAGE ASSOCIATIF DANS LE CANTON DE VAUD

Du foyer maternel au centre pour femmes victimes de violences
Un foyer spécialisé non féministe et relativement isolé

 

PARTIE 2. L’ÉTAT, LES ASSOCIATIONS, LA SANTÉ ET LA POLICE

1. SOUTENIR LES VICTIMES ET LES FEMMES, L’ÉTAT COMME LEVIER DE L’ACTION PUBLIQUE EN SUISSE

La loi d’aide aux victimes d’infraction (LAVI) : un dispositif fédéral aux déclinaisons cantonales
L’apport des fémocrates

2. UN MONOPOLE FÉMINISTE INSTABLE DANS LES ANNÉES 1990 À GENÈVE 

Le Bureau de l’égalité genevois comme pilier dans l’espace de la cause VIRES.
Réparer les auteurs de violences CIMPV.
Une médecine des violences

3. ALLIANCES FÉMINISTES, JUDICIARISATION ET MULTIPLES ÉCHELLES DE L’ACTION PUBLIQUE À ZURICH

Des institutions féministes précurseures au niveau municipal
L’implication progressive de la police municipale et de la justice
La loi cantonale contre la violence et les actions municipales

4. UNE APPROCHE EN TERMES DE SANTÉ PUBLIQUE DANS LE CANTON DE VAUD 

La violence conjugale comme problème de santé publique « C’est assez » : un outil concentrant différentes perspectives sur les violences
Une autre médecine des violences


PARTIE 3. « ET SI L’ON PARLAIT DIFFÉREMMENT DE LA VIOLENCE DOMESTIQUE »

1. LES VIOLENCES DANS LE COUPLE. UN OBJET DE LUTTE

Stabilisation de l’action publique et déstabilisation de l’approche féministe à Genève
Des violences masculines aux violences domestiques à Zurich
Le canton de Vaud. Une action publique exempte de luttes définitionnelles ?

2. MULTIPLIER LES DISPOSITIFS D’ACTION PUBLIQUE

Valoriser le travail existant et multiplier les activités : l’exemple de Genève
Mutations et gestionnarisation des associations : l’exemple de Zurich
VIRES comme paradigme des logiques de gestionnarisation du social
Produire du neuf dans les organisations spécialisées et les dispositifs de traitement
Réunir auteurs et victimes Rompre avec le féminisme
Brouiller les frontières

3. LA FABRIQUE D’UN « PROBLÈME COMPLEXE »

Croiser les savoirs sur les violences
L’imposition de la complexité : l’exemple de la « systémique »
Le référentiel de la responsabilité et ses effets de symétrisation de la violence


CONCLUSION : DE QUELLES VIOLENCES PARLE-T-ON ? 

La violence dans le couple : une question en tension
Étendre, requalifier et dépolitiser le problème
Compter les violences, pour savoir quoi ?
Au nom de la pratique

BIBLIOGRAPHIE

ANNEXES

ABRÉVIATIONS