L'emploi du temps

L’industrie horlogère suisse et l’immigration (1930-1980)

Francesco Garufo


2015, 341 pages, 31 €
41,00 CHF
Réf.: 978-2-88901-099-8
Contribution aux débats centraux de l'histoire des migrations, cet ouvrage analyse le fonctionnement de l'immigration dans le cadre de l'industrie horlogère suisse, afin de mettre en évidence l’articulation entre les politiques migratoires étatiques et sectorielles, les parcours des migrant·e·s et les pratiques des entreprises.

Afin de mettre en évidence l'articulation entre les politiques migratoires étatiques et sectorielles, les parcours des migrant·e·s et les pratiques des entreprises, L'emploi du temps analyse le fonctionnement de l'immigration dans le cadre de l’industrie horlogère suisse.

Quatre questions sont au coeur de cet ouvrage. La première concerne la liberté relative des migrant·e·s et des entreprises face aux contraintes que constituent les politiques publiques et industrielles. La deuxième est celle du poids de la nationalité dans les processus migratoires. Étudiée grâce à l’analyse de données sur les migrations nationales, internationales et frontalières, elle permet de mettre en évidence d’autres clivages, notamment en fonction du genre. Le troisième point réévalué est celui de l’impact de l’immigration sur l’économie, sur la rationalisation et sur l’évolution technologique. Enfin, les rapports entre les migrations à proprement parler et un marché local du travail immigré démontrent l’importance de la prise en compte de l’élément spatial.

L’approche sectorielle conserve néanmoins toute sa pertinence, puisqu’elle permet d’éclairer les liens indissociables entre l’immigration et le cadre industriel dans lequel elle s’insère, et de mettre en évidence les causes et les mécanismes du recours aux migrant·e·s par l’économie suisse en général.

Préface de Nancy Green
Introduction

  • Des perspectives multiples
  • De l’intérêt de l’horlogerie pour l’étude des migrations
  • De l’usage des concepts théoriques
  • Le fond et la forme: méthode, structure et sources
  • Espace et temps
  • Du sens des mots
  • Évolution générale de l’emploi horloger

I. Régulateurs

  • Cartellisation et décartellisation
  • Politique d’engagement
  • L’immigration, reflet des mutations de l’horlogerie

II. Entreprises

  • L’exemple de Tissot
  • Politiques patronales de recrutement
  • La modernisation de l’horlogerie et ses conséquences
  • Salaires
  • Une entreprise… des entreprises?

III. Migrants et migrantes

  • L’apport des sources orales
  • Itinéraires et trajectoires
  • Une relative autonomie

Conclusion
Bibliographie
Annexes (partiellement disponibles sur www.antipodes.ch)

Dans la Revue européenne des migrations internationales

"Qui pourrait imaginer, en regardant une montre suisse, que l’on peut y voir tout un pan de l’histoire des migrations?" se demande Nancy Green dans la préface de L’emploi du temps. En effet, cet ouvrage nous montre la manière dont une industrie comme l’horlogerie, gérée en Suisse, devient une industrie fabriquée (entre autres) par des travailleurs migrants. Dans cette version remaniée de sa thèse doctorale, l’auteur nous offre une analyse historique des politiques migratoires étatiques et sectorielles, une description de la vie dans les entreprises horlogères et la parole de ces personnes émigrées en Suisse.

Alba Otero García, Revue européenne des migrations internationales, vol. 32, n° 2, 2016, p. 180