Métamorphoses de la figure parentale

Analyse des discours de l’École des parents de Genève (1950 à 2010)

Lorraine Odier


2018, 368 pages, 29 €
36,00 CHF
Réf.: 978-2-88901-142-1
À travers l’analyse des archives de l’École des parents de Genève, une association développant depuis 1950 des activités pour orienter les parents dans leurs pratiques éducatives, cet ouvrage explore les manières dont est défini ce qu’est "un parent", "une mère" ou "un père". Il apporte ainsi un éclairage nouveau sur les transformations et les continuités de l’éducation des enfants par les parents de 1950 à 2010. Ce livre ouvre une voie à l’histoire des discours sur la parentalité en Suisse.
Date de disponibilité du produit: 9/04/18

À travers l’analyse des archives d’une association, l’École des parents de Genève, qui depuis 1950 développe des activités pour orienter les parents dans leurs pratiques éducatives, cet ouvrage explore les métamorphoses de la figure parentale de 1950 à 2010. Suivant l’approche de la théorie discursive, il interroge la manière dont des normes parentales sont construites discursivement dans le monde social. Il s’agit moins de saisir ce qui est "vraiment arrivé" que d’appréhender la manière dont des figures parentales sont définies et hiérarchisée dans un contexte spécifique.

Plus qu’une histoire de l’École des parents de Genève, le corpus d’archives étudié permet d’appréhender un discours sur les pratiques parentales et sa transformation dans le temps. Construit sur trois axes et trois périodes, l’ouvrage montre comment la question parentale est présentée comme une problématique publique à différentes périodes, comment est définie la figure parentale et finalement comment varie la sexuation de la figure parentale.

Les résultats mettent en évidence que les discours sur les figures parentales varient en fonction d’événements du contexte et notamment des réformes des institutions de protection de l’enfance. Dans le mouvement historique exploré, des responsabilités toujours plus importantes quant à l’avenir de l’enfant sont imputées à la relation parent-enfant et plus spécifiquement à la relation mère-enfant. Les résultats indiquent aussi qu’une distinction de sexe et une hiérarchisation sociale se produit à chaque période autour de la figure parentale.

Introduction

  • La parentalité: un objet en chantier
  • L’École des Parents: fabrique de figures parentales
  • Structure du manuscrit

1. Analyser des discours sur la figure parentale

  • Foucault et les féministes face à la parentalité
  • Le corpus empirique
  • Les axes d’analyse

2. De l’évacuation des familles à l’éducation des parents (1872–1950)

  • L’avènement de mesures de protection de l’enfance
  • L’Institut Jean-Jacques Rousseau, la psychanalyse et l’Éducation nouvelle
  • Le tournant de 1937 à Genève


Partie I: L’émergence du parent "éducateur" et la responsabilisatiodes mères (1950–1972)

3. Former les parents pour mieux protéger l’enfant 

  • Le frame de l’hygiène mentale
  • Le frame du "parent éducateur"
  • Les conditions de possibilité du "parent-éducateur"

4. Instruire des parents "passifs" et produire des parents "sujets"

  • Les techniques scolastiques
  • Les techniques d’élaboration de savoirs sur l’enfant
  • Les techniques psychothérapeutiques

5. L’enfant, une responsabilité féminine 

  • Une différenciation de sexe articulée aux savoirs
  • Différencier pour le "bon développement" de l’enfant
  • Des figures maternelle et paternelle complémentaires

Conclusion de la première partie

 

Partie II: L’émergence du parent "réflexif" et de la "maternité naturelle" (1972-1988)

6. Émanciper les parents

  • Le frame humaniste d’émancipation de l’être humain
  • Le frame "néo-familialiste"
  • Les conditions de possibilité des frames d’émancipation et néo-familialiste

7. Produire des individus responsables

  • Les techniques relationnelles
  • Les techniques de soi
  • Les effets des techniques relationnelles et de soi sur la figure parentale

8. La "mère naturelle", le "père sans repères" et la "féministe"

  • La figure parentale réflexive: une figure féminine
  • Une sexuation de la figure parentale articulée aux rôles reproductifs

Conclusion de la deuxième partie

 

Partie III: L’émergence du couple "parent-enfant" et de la disponibilité maternelle (1988–2010)

9. L’École des parents de Genève de 1988 à 2006

  • La progressive réorganisation hiérarchique de l’EP
  • L’École des parents: instigatrice de projets de "soutien à la parentalité"
  • Multiplication des professions et des savoirs intervenant sur la parentalité

10. Sécuriser l’enfant et les parents

  • Le frame psychanalytique
  • Le frame de l’"estime de soi"
  • Le frame du parent "victime"
  • Les conditions de possibilité de ces frames

11. Produire des parents apaisés et des mères disponibles

  • Les techniques d’apaisement
  • Les techniques de mise en scène de la relation parent-enfant

12. Du père "non-parent" à la mère "vecteur de l’épanouissement de l’enfant"

  • La norme hétérosexuelle questionnée mais résistante
  • "Les parents": un voile sur la division sexuelle du travail parental

Conclusion de la troisième partie

 

Conclusions

I. La figure parentale: une figure toujours plus responsabilisée quant à l’avenir de l’enfant
II. La figure parentale et la primauté maternelle
III. La figure parentale: un objet de distinction sociale
IV. Les tensions entre l’enfant "sujet" et la mère "sujet"
V. Persistance de cadres normatifs puissants malgré une souplesse apparente
VI. Pour une sociologie féministe de l’expérience parentale

 

Bibliographie