L'étude de cas

Dialogue entre recherche et pratique en psychologie clinique et

Valentino Pomini, Yves de Roten, Fabrice Brodard, Vincent Quartier (dir.)


2016, 312 pages, 32 chf, 25 €
32,00 CHF
Réf.: 978-2-88901-106-3
Les modalités de l’étude de cas sont multiples et expriment le fait que tout raisonnement suivi, toute explication, toute théorie bute une fois ou l’autre sur la nécessité d’explorer et d’approfondir les propriétés d’une singularité accessible à l’observation. Cet ouvrage offre un panel de contributions qui ont pour objectif d’illustrer une réflexion ou une pratique dans ce domaine et de les problématiser en montrant les interrogations qui les traversent et les éventuelles réponses qu’on peut y apporter.

Un cas exemplaire, un cas d’école, un beau cas, un cas de figure, un cas extrême, un cas particulier, un cas épineux, un cas limite… Les modalités de l’étude de cas sont multiples et expriment le fait que tout raisonnement suivi, toute explication, toute théorie bute une fois ou l’autre sur la nécessité d’explorer et d’approfondir les propriétés d’une singularité accessible à l’observation.

Publier un ouvrage sur la question du cas unique, c’est participer à ce moment de réflexion sur les méthodes scientifiques en psychologie. C’est aussi œuvrer à un repositionnement constructif de cette modalité de faire science, en donnant la parole aux auteurs spécialistes de ces questions ou directement concernés par celles-ci à travers leurs recherches ou leurs pratiques.

Cet ouvrage, issu de la collaboration entre l’Institut de psychologie et l’Institut universitaire de psychothérapie de l’Université de Lausanne, offre un panel de contributions qui ont pour objectif d’illustrer une réflexion ou une pratique dans ce domaine et de problématiser cette réflexion ou cette pratique en montrant les interrogations qui les traversent et les éventuelles réponses qu’on peut y apporter.

  • Préface. Quelle place pour l’étude de cas? (Martin Drapeau)
  • Introduction (Yves de Roten, Valentino Pomini, Fabrice Brodard et Vincent Quartier)

 1. Statuts de l’étude de cas en psychologie et en psychothérapie

  • Le raisonnement à partir de "cas". Quelques jalons théoriques et épistémologiques (Vincent Dallèves)

  • Quel est le sujet des études de cas? (Rémy Amouroux)

  • La validité scientifique de l’étude de cas (William B. Stiles)

  • L’étude de cas pragmatique. Une méthode de recherche rigoureuse et systématique qui parle aux praticiens (Daniel B. Fishman)

2. Approches méthodologiques de l’étude de cas

  • Analyse statistique de protocooles individuels (Jean-Philippe Antonietti)

  • Au plus près de l’expérience vécue, en temps réel et dans son contexte. Les méthodes d’échantillonnage de l’expérience (MEE) dans l’étude de cas clinique (Sandrine Pihet)

  • Quelle place pour l’étude du cas unique dans l’élaboration de la théorie clinique? Illustration par le modèle de l’assimilation (Claudia Meystre)

  • La formulation de cas dans la formation à la psychothérapie. Enjeux pédagogiques du recours à un support filmique (Sylvie Berney, Alessandra Duc Marwood, Daniela Dunker-Scheuner, Valentino Pomini et Jean-Nicolas Despland)

3. Étude de cas et pratiques cliniques

  • Pratiques de la formulation de cas en psychothérapie (Valentino Pomini, Joëlle Darwiche et Pascal Roman)

  • La relation thérapeutique centrée sur les motifs. Comment individualiser l’offre relationnelle sous l’angle de la responsivité appropriée (Ueli Kramer)

  • L’examen psychologique de l’enfant et de l’adolescent. Application de la formulation de cas dans une perspective développementale et contextuelle (Vincent Quartier et Fabrice Brodard)

  • L’expertise psycho-légale: une analyse intensive de cas par un scientifique praticien (Philip D. Jaffé)

Dans la revue en ligne Lectures/Liens Socio

L’étude de cas, concept résolument pluriel, occupe une grande place dans la réflexion théorico-clinique que mènent les tenants des disciplines "psy" et couvre de multiples points de vue – épistémologiques, méthodologiques, empiriques, etc.1 Le présent ouvrage est le fait d’un collectif de chercheurs et de praticiens suisses, engageant principalement les collaborations entre l’Institut de psychologie et le Département de psychiatrie de l’université de Lausanne. En outre, deux figures de proue dans ce domaine ont été associées à l’entreprise, Daniel Fishman et William B. Stiles, dont les articles originaux ont été traduits pour l’occasion.

Lire la suite

Christophe Adam, Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2016, mis en ligne le 7 décembre 2016, URL: http://lectures.revues.org/21880.

Notes :

1. Pour un autre point de vue, voir Jean-Louis Pedinielli, Lydia Fernandez, L’observation clinique et l’étude de cas, Paris, Armand Colin, coll. "128", 2015.
2. Chatiliez Étienne, Tanguy, 2001.
3. Bertuccelli Julie, L’arbre, 2010.
4. Pour une expérience proche, dans un tout autre domaine, voyez Adam Christophe, "Le cinéma-documentaire au secours de l’enseignement", in Cifali Mireille, Giust-Desprairies Florence, Périlleux Thomas (dir.), Processus de création et processus cliniques, Paris, PUF, 2015, pp. 137-151.
5. Voyez à cet égard Christophe Adam, "Expertiser et soigner: deux verbes si incompatibles?", in Bruno Gravier, Pascal Roman (dir.), Penser les agressions sexuelles. Actualités des modèles, actualité des pratiques, Toulouse, Érès, 2016, pp. 155-168.
6. J’emprunte l’expression à Isabelle Stengers et renvoie à son ouvrage pour une typologie des modèles de scientificité, ouvrage dans lequel elle montre bien la présupposée supériorité épistémologique des sciences expérimentales: Isabelle Stengers, La volonté de faire science, Paris, Les Empêcheurs de tourner en rond, 2006.